Signalez un décès au 04 220 20 80 (24h/24-7j/7)

Chercher de l’aide


Chercher de l’aide auprès d’une association ou d’un groupe d’entraide

Les groupes d’entraide sont des associations de personnes ayant des problèmes similaires et qui, par l’écoute, le soutien, l’entraide et l’action, tentent d’y remédier.

Le désarroi d’une personne face à son problème sera très souvent l’élément moteur qui la poussera vers un groupe d’entraide. Le besoin de s’exprimer, de s’informer, de se rassurer est primordial dans le processus de guérison ou dans celui d’accepter ce qui est devenu irrémédiable.

L’entraide permet de réduire l’isolement et offre la possibilité de s’adapter à son problème.

Infor-Veuvage/Fraternité des Veuves asbl
Antenne locale : Liège
Personne de contact : Rachelle Lejeune
48a Nationale – 4300 Waremme
Tél : 019 32 22 42

Un mouvement reconnu d’éducation permanente au service du conjoint survivant récent, de tout âge, de toute condition et de toute opinion politique et philosophique, offrant une écoute et un accompagnement.


Parents d’Enfants Victimes de la Route – P.E.V.R.
Antenne locale : Liège
Personne de contact : Cécile Jacob-Lange
rue Thiniheid 93 – 4801 Verviers
Tél : 087 22 14 31 – Fax : 087 22 14 31
www.pevr.be

P.E.V.R. offre aide et assistance aux familles dont un enfant a été tué ou blessé sur la route et tente d’influencer les autorités politiques et judiciaires ainsi que les secteurs concernés en matière de prévention.

Entraide

L’entraide permet de réduire l’isolement et offre la possibilité de s’adapter à son problème.

Parents désenfantés
chemin du Moulin 27 – 1380 Ohain
Permanence téléphonique : Martine au 02 366 41 11
www.parentsdesenfantes.org

L’association « Parents désenfantés » propose des lieux de parole et d’écoute aux parents, frères et soeurs et grands-parents en deuil d’enfants et offre un accompagnement chaleureux et respectueux de chacun des parents désenfantés.


Vivre sous les Oliviers
rue de Liège 37/001 – 4800 Verviers
Tél : 087 26 61 13087 47 50 50 – Fax : 087 26 61 13

« Vivre sous les Oliviers » offre un lieu d’échanges et de rencontres entre des conjoints, enfants, parents, « victimes » du suicide d’un proche.